Entendeurs de voix

Jeudi 8 novembre 2018

Le Groupe d'entendeurs de voix de Besançon

se tient tous les premiers jeudis du mois,

de 14h00 à 16h00 aux IAF, 10 rue de la Cassotte

 

Ce groupe est facilité par Audry Henriet

Contacts et inscriptions au 0783158545

 

Forum du mardi 6 février 2018

Les entendeurs de voix

 

avec Emmanuel Haffen

L’expérience consistant à entendre des voix est une des plus fréquentes parmi celles vécues par les personnes ayant reçu un diagnostic de psychose ou de schizophrénie. Or la confrontation aux voix est, très souvent, source de confusion voire de frayeur pour l’individu et son entourage. Dans cette situation, le recours aux services de soins peut amener un soulagement en contrôlant les risques pour la personne elle-même et pour son environnement.

 

 Malheureusement, la perspective médicale offerte par la psychiatrie traditionnelle démunit simultanément tous les acteurs en présence. La personne qui entend les voix est invitée à considérer ces dernières comme le symptôme d’un cerveau malade. Les proches se mettent à éviter le sujet par crainte de déclencher des réactions imprévisibles. Les professionnels de la santé mentale eux-mêmes cantonnent leurs interventions à l’accompagnement d’un traitement centré sur la prise de médicaments.

 

Cette façon d’appréhender les voix conduit inéluctablement à un isolement de la personne qui les entend, se retrouvant dans la situation où elle ne peut jamais évoquer ce qu’elle vit. Cet isolement augmente la souffrance de la personne, entrave le processus de rétablissement et instaure une relation de défiance avec les professionnels voire les proches.

 

A l’inverse, la perspective du rétablissement, en redonnant du pouvoir à chacun-e sur son expérience et sur sa vie, ouvre des horizons au-delà de la maladie. La création de Groupe d’entendeurs de voix, tel que celui de Besançon créé en janvier 2017(qui se tient tous les 1ers jeudis du mois aux IAF 10 rue de la Cassotte à Besançon) donne l’occasion de nous engager, ensemble et concrètement, dans le processus du rétablissement car « se rétablir, c’est vivre », tout simplement. Les objectifs des groupes sont de comprendre le processus de rétablissement ; se familiariser avec l’expérience d’entente de voix ; établir un cadre d’échanges ouvert et constructif sur les voix et autres expériences inhabituelles

 

- émission RCF du 17 octobre 2017 : Audry Henriet

facilitatrice du groupe d'entendeurs de voix de Besançon

Le thème des entendeurs de voix a fait l’objet d’un dossier de 18 pages dans le numéro de juillet/août du magazine d’informations indépendant Nexus

Pour le consulter cliquer ici

 

Présentation du Groupe d’entendeurs de voix (GEV) de Besançon

Chaque premier jeudi du mois

Le Groupe d'entendeurs de voix se poursuit!

 

Historique

Suite à la conférence donnée par Vincent Demassiet le 9 mai 2016, à Besançon, organisée dans le cadre des forums citoyens mis en place par l’association régionale pour la psychiatrie citoyenne (ARPC), un "Groupe d'entendeurs de voix" a été lancé à Besançon.

 

Vincent Demassiet est président de l’association REV France (Réseau français sur l’entente de voix) ; c’est lui qui est venu mettre en place ce groupe les 2 et 3 février 2017, aux Invités au festin (IAF) .

Ce groupe d'entraide a réuni 15 personnes concernées par l'entente de voix, dont 3 facilitateurs (Vincent, Murielle et Audry), et le bilan est très positif pour tout le monde.

 

Ce groupe aura donc lieu régulièrement, chaque 1er jeudi du mois, de 14 à 16 H, aux IAF, 10 rue de la Cassotte à Besançon.

Définition

 

La particularité du REV est de ne pas considérer l'entente de voix comme un symptôme de maladie mentale mais comme une expérience porteuse de sens pour la personne qui la vit. Les groupes sont donc facilités par des entendeurs pour des entendeurs ! C'est un lieu où chacun est libre de parler (ou non) de son expérience sans être jugé, ni stigmatisé. Ils réunissent uniquement des personnes entendeuses de voix

Fonctionnement

La participation à ce groupe est réservée uniquement aux personnes qui entendent des voix.

L'inscription est obligatoire. La participation est de 2€/ séance.

 

Vous pouvez transmettre cette information à toutes les personnes qui pourraient en bénéficier.

 

Ce groupe sera facilité par Audry Henriet qui en aura la responsabilité et gérera les inscriptions.
Pour toutes informations supplémentaires vous pouvez la contacter au  : 07.83.15.85.45.

 

Vincent Demassiet

président de l'association

Réseau français sur l'entente de voix (REV France) a donné une conférence à Besançon le 9 mai 2016

 

Entendeur de voix et ancien patient psychiatrique ayant reçu un diagnostic de schizophrénie, Vincent Demassiet est aujourd’hui président de l’association Réseau français sur l’entente de voix (REV France) . Il facilite les groupes d’entendeurs de voix de Mons-en Baroeul et d’Armentières (59) et témoigne régulièrement de son parcours de rétablissement dans des colloques psychiatriques et des centres de formation de personnels soignants. Il assure également des consultations d’entendeurs de voix à l’Etablissement Public de Santé Mentale Lille métropole.
L’expérience consistant à entendre des voix est une des plus fréquentes parmi celles vécues par les personnes ayant reçu un diagnostic de psychose ou de schizophrénie. Or la confrontation aux voix est, très souvent, source de confusion voire de frayeur pour l’individu et son entourage. Dans cette situation, le recours aux services de soins peut amener un soulagement en contrôlant les risques pour la personne elle-même et pour son environnement. Malheureusement, la perspective médicale offerte par la psychiatrie traditionnelle démunit simultanément tous les acteurs en présence. La personne qui entend les voix est invitée à considérer ces dernières comme le symptôme d’un cerveau malade. Les proches se mettent à éviter le sujet par crainte de déclencher des réactions imprévisibles. Les professionnels de la santé mentale eux-mêmes cantonnent leurs interventions à l’accompagnement d’un traitement centré sur la prise de médicaments. Cette façon d’appréhender les voix conduit inéluctablement à un isolement de la personne qui les entend, se retrouvant dans la situation où elle ne peut jamais évoquer ce qu’elle vit. Cet isolement augmente la souffrance de la personne, entrave le processus de rétablissement et instaure une relation de défiance avec les professionnels voire les proches. à l’inverse, la perspective du rétablissement, en redonnant du pouvoir à chacun-e sur son expérience et sur sa vie, ouvre des horizons au-delà de la maladie.

L’association REV France (Réseau français sur l’entente de voix) s’est donné pour objectif de contribuer à l’intégration sociale des personnes qui entendent des voix. Elle propose à toute personne intéressée - qu’elle entende des voix elle-même, qu’elle soit parente ou amie d’une personne qui entend des voix, ou encore qu’elle ait à intervenir auprès de personnes qui entendent des voix dans sa profession - une série d’ateliers au cours desquels chacun-e aura l’opportunité de découvrir différentes façons de comprendre l’expérience d’entente de voix et de développer des façons de mieux vivre avec. Ces ateliers sont aussi des temps chaleureux et conviviaux pour tenter l’aventure de la vie au-delà de la “maladie” ! Ils sont des occasions de s'engager, ensemble et concrètement, dans le processus du rétablissement car « se rétablir, c’est vivre », tout simplement. Les objectifs des ateliers sont de comprendre le processus de rétablissement ; se familiariser avec l’expérience d’entente de voix ; établir un cadre d’échanges ouvert et constructif sur les voix et autres expériences inhabituelles.

Prochains forums

 

Mardi 4 décembre 2018

 

au Foyer de jeunes travailleurs de la Cassotte,

18 rue de la Cassotte

à Besançon

de 18h00 à 20h00

 

Déstigmatisation

Favoriser l'accès aux soins

Insertion sociale

Prévention du suicide

 

Ces thèmes vous concernent. Qu’en pensez-vous ?

1 et 2 Avril 2019

La psychiatrie citoyenne,

du rêve à la réalité

2e Colloque international de psychiatrie citoyenne

organisé par les Invités au Festin